ARCHITECTE
et responsable PEB 2015
cgPage d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un amicd
Avantages et inconvénients
Vign_bloc_ou_bois
Une construction "en dur", qu'il s'agisse de blocs de béton lourd, d'argex, de béton cellulaire, de terre cuite, ... a l'avantage de présenter une grande inertie. Ce qui temporise les changements de températures à l'intérieur du bâtiment et permet, dans une certaine mesure, de "stocker" une part de chaleur.

Elle est également moins sensible (c'est relatif !) aux soucis d'étanchéités ou de mauvaise mise en oeuvre, là où les conséquence sur une ossature bois sont implacables.

L'inconvénient est que, hormis via une façade isolante, il est difficile d'augmenter sensiblement le niveau d'isolation sans conséquences pour la largeur des fondations.

Lorsqu'on utilise des blocs de béton cellulaire ou de terre cuite, Il faut également être très attentif aux ponts thermiques.

Cependant, dans ce type de construction, l'étanchéité à l'air n'est réalisée et donc garantie qu'en fin de chantier, ce qui n'est pas sans conséquence sur les performances du bâtiment.



Une construction en ossature bois présente une inertie moindre (quoiqu'avec la fibre de bois ...) mais présente l'avantage de pouvoir comporter plus de 20cm d'isolant sans conséquence pour les fondations.

Une bonne étanchéité à l'air, indispensable dans une maisons à ossature bois, est aussi plus facilement atteinte.
Mais progressivement, cette étanchéité devra être améliorée dans les constructions lourdes également.

Une construction à ossature bois nécessite un temps de réalisation plus court, ce qui a son importance sous nos climats ...


Mais qu'il s'agisse de l'une ou l'autre solution, les techniques progressent encore très rapidement pour l'instant.

Et architecturalement, la différence est ténue.

Le choix reste donc celui du maître de l'ouvrage, le vôtre !
© 2012
Créer un site avec WebSelf